On le sait le numérique malgré sa “dématérialisation” apparente est l’un des très gros pollueurs et vus les usages que nous en faisons, cela ne devrait pas aller en s’améliorant…

“La numérisation croissante et exponentielle de l’économie peut tout autant augmenter l’empreinte environnementale, qu’accélérer la transition écologique.”

Mais faisant les bons choix éthiques, réglementaires et technologiques, les bénéfices de la digitalisation du monde ne seront pas annulés par des impacts écologiques délétères, estiment les acteurs du numérique Nicolas BrienArnaud de Bermingham et Yann Lechelle.


A lire : https://lnkd.in/eQmskJk