“N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question.” Simone de Beauvoir a mis en garde la société sur les pouvoirs rétrograde d’une crise.

Celle que nous venons de vivre permet d’éprouver la justesse de l’avertissement : augmentation de la charge mentale, baisse du niveau de vie… les femmes ont été bien plus affectées que les hommes .
Cette crise a aussi remis en question la validité de la parole des femmes d’une certaine manière via une invisibiliation des femmes dans les médias durant cette période.


C’est d’ailleurs tout le sens de la mission qui a été confiée à Céline Calvez par Marlène Schiappa & Franck Riester. La députée a remis un rapport d’étape hier.

Quelques enseignements recensés :
☞ Une baisse de la présence des femmes expertes dans les médias d’information en mars et avril 2020 (par exemple dans les JT de France2 et France 3 la part d’expertes tombe à 9% en mars et 20% en avril contre 40% habituellement)

☞ Une surreprésentation des hommes et une sur-légitimité de la parole masculine. (cf la Une du Parisien du 5/04/2020)

Lire le rapport d’étape : https://celine-calvez.fr/wp-content/uploads/2020/06/RAPPORT-DETAPE-MISSION.pdf