« Si nous acceptons que la technologie échappe tout simplement à notre contrôle, nous cédons notre avenir aux ingénieurs, aux chefs d’entreprise et aux investisseurs en capital-risque » et les idéaux en jeu sont « l’équité, la vie privée, l’autonomie, l’égalité, la démocratie, la justice ».


Dans un essai à paraître en septembre, “System Error Where big tech went wrong and how we can rebbot”, le philosophe et spécialiste de la philanthropie Rob Reich , l’informaticien Mehran Sahami et le sociologue Jeremy M. Weinstein , tous trois professeurs à la prestigieuse – et l’alma mater de nombres d’acteurs de la tech. – à Stanford University, révèlent comment l’obsession des “big tech.” pour l’optimisation et l’efficacité a sacrifié les valeurs humaines fondamentales et proposent des pistes pour une tech. éthique