Rendu obligatoire ces derniers mois (pour les travailleurs dont la typologie d’emploi le permet rappelons-le quand même!), le travail à distance soulève de nombreuses questions.

Pour Martha Maznevski, professeur à Ivey Business School les conséquences de cette nouvelle pratique vont plus loin qu’une simple réorganisation ; il nous fait plonger dans une nouvelle forme d’interconnexion mondiale : “Ce n’est que la prochaine vague de mondialisation. Nous allons comprendre que nous pouvons travailler ensemble sans avoir à être physiquement ensemble tout le temps.”


Mais, alors que la qualité des conditions de télétravail n’est pas la même pour tous au sein d’une équipe, une étude du FMI de juillet pointait que le télétravail aggravait aussi (déjà) les inégalités de revenus dans le monde. C’est ce qui préoccupe Mark Mortensen professeur à l’INSEAD. “Les gens qui peuvent en tirer profit – pour eux, c’est génial mais les autres vont se sentir de plus en plus laissées pour compte.”

Un dossier sur les nouvelles pratiques du travail à découvrir sur le formidable média Quartz pour se poser les bonnes questions et mettre les points d’alerte aux bons endroits avant de foncer tête baissée !

https://qz.com/guide/borderless-team/