On se souvient que le président élu avait eu quelques mots “forts” à leur encontre dans le passé (avant la campagne donc). Il avait notamment émis la volonté de révoquer la section 230 (qui accorde l’immunité aux éditeurs de sites Web contre le contenu de tiers) ou encore avait qualifié les dirigeants des compagnies technologiques de petits “creeps” qui ont fait preuve d’une “arrogance écrasante”.

Mais voilà, ces sociétés ont été parmi les 10 principaux donateurs de sa campagne et la nouvelle vice-présidente Kamala Harris a des liens de longue date avec la Silicon Valley.

Alors que des personnalités de la tech. on déjà été nommées à de jolis postes qu’attendre de la nouvelle administration sur les sujets comme le procès antitrust visant Google, le sort de la fameuse section 230 et un possible projet de loi sur la protection de la vie privée et des données des consommateurs ?
Quelques pistes de réflexion à retrouver ici