“Il y a une séduction facile pour les histoires qui présentent une technologie comme toute nouvelle. (…) Avant Second Life. Avant la réalité virtuelle et augmentée. Avant le web et l’internet. Avant les téléphones portables et les ordinateurs personnels. Avant la télévision, la radio et le cinéma. Avant tout cela, un énorme bâtiment de fer et de verre a surgi dans le Hyde Park de Londres. C’était l’été 1851, et le futur était exposé. “

A lire l’article de la MIT Review