“La technologie est un amplificateur. Cela magnifie nos meilleurs traits, et cela renforce nos pires défauts. Ce qu’elle ne fait pas, c’est faire de nous de meilleures personnes. C’est un travail que nous ne pouvons ni déléguer à des machines ni confier à des technologues.”

Les idéaux de la Silicon Valley reposent sur une antienne bien connue des esprits américains : le progrès technologique apporte le progrès social. Dans le même esprit, l’édifice des médias sociaux est construit sur deux hypothèses : en apportant de l’information, on fait naître de la connaissance et en rapprochant les gens, on crée des communautés.

Oui mais voilà, les deux hypothèses étaient fausses …

Un article à découvrir sur Engelseberg Ideas