Europol vient de publier son rapport annuel sur l’état du terrorisme dans l’Union européenne. A la lecture (pas vraiment réjouissante) de cette publication, un élément ressort : une montée de la misogynie et l’ antiféminisme porté par différents types de groupuscules plus ou moins dangereux.

Parmi ceux-ci, les terroristes d’extrême droite qui ajoutent à la xénophobie un anti-féminisme farouche, le tout lié dans une lecture orientée du cours de l’histoire : “Le féminisme aurait été inventé pour distraire les femmes de leur rôle “naturel” de mères, et est par conséquent blâmé pour la chute des taux de natalités dans les pays de l’Europe occidentale, ce qui a finalement permis l’immigration.”

Interpol a aussi à l’oeil les “Incels” ou “célibataires involontaires” qui tiennent responsables (sans aucune introspection) les femmes de leur condition, femmes à qui on aurait donné un peu trop de droits les détournant ainsi de leur “rôle premier”.

Tout cela paraît délirant, mais le danger représenté par ces groupes qui pensent que l’Autre (l’étranger, la femme, la différence) est toujours responsable, lui, est bien réel.
Le rapport : 

https://lnkd.in/efWrzsv
Le papier de la RTBF : https://lnkd.in/eRP2dkD?