Alors que la crise écologique nous impose la création d’un récit commun si nous voulons la surmonter – c’est-à-dire repenser les règles complexes qui régissent nos existences en intégrant les exigences du monde vivant – comment le droit doit-il être réinventé et selon quelles modalités ?


” La question demeure entière de savoir quelles organisations institutionnelles, dans un cadre démocratique entièrement renouvelé (…) peuvent être en mesure d’absorber le choc, de manière à ce que nos droits et libertés réinventés puissent se concrétiser dans un monde écologiquement et humainement viable et équilibré. ” Laurent Fonbaustier