Une loi sur la protection de la vie privée proche du RGPD européen mais limitera-t-elle la surveillance de l’État?

Vu du monde occidental, la protection de leur vie privée serait le cadet des soucis des internautes chinois, la Chine serait alors le paradis pour tous les “marketers” avides de targeting, retargeting, géolocalisation et autres douceurs commerciales. “C’est très mal connaître les évolutions législatives en cours” avait constaté Bruno Grangier, spécialiste en droit des affaires à Shanghaï, lors d’une conversation – déjà lointaine – sur les expérimentations “RGPD free” occidentales en Chine.

En effet, au cours des dernières années, le gouvernement chinois, cherchant à renforcer la confiance et la participation des consommateurs à l’économie numérique, a commencé à mettre en œuvre des mesures de protection de la vie privée qui, à bien des égards, ressemblent à celles qui existent actuellement en Amérique et en Europe.

Ne serait-ce pas une position un peu schizophrène quand on sait l’appétence (euphémisme) du gouvernement pour la surveillance ?

Un article passionnant pour mieux comprendre la question :

https://www.technologyreview.com/2020/08/19/1006441/china-data-privacy-hong-yanqing-gdpr