Connaissez-vous “Parler” ? Un réseau social souvent décrit “a bit like Twitter but for conservatives.”

Parler, qui existe depuis deux ans, a un regain de notoriété depuis la victoire de Biden sur Trump. En creusant un peu, figure au rang de “megadonor” Rebekah Mercer, qui, avec son père Robert Mercer, a imposé Steve Bannon pour la campagne de Trump en 2016. La famille Mercer a soutenu aussi l’entreprise Cambridge Analytica…

Voilà pour le contexte.

Que trouve-t-on donc sur Parler ? Le contenu va des discussions “républicaines” standards aux théories du complot et au discours de haine. Recode a identifé des utilisateurs du site faisant la promotion du négationnisme, du nazisme, de QAnon etc… “Parler” est également devenu un foyer pour une campagne de désinformation russe, que la plateforme a déclaré qu’elle ne supprimerait pas.
John Matze (CEO de Parler) a d’ailleurs toujours été très clair, pas de “censure” sur Parler : “If you can say it on the street of New York, you can say it on Parler.”

Pour en savoir plus sur ce réseau “social”