IT’S TIME TO BUILD Après avoir prôné la ” disruption” à tout prix (avec les conséquences que nous connaissons), “builder” semble être la nouvelle devise de la Silicon Valley.
En avril 2020, le pionner du web Marc Andreessen (mosaic & netscape c’est lui) a publié un manifeste devenu rapidement viral dans les cercles tech. “IT’S TIME TO BUILD” (oui les majuscules sont intrinsèques au projet). Depuis, d’autres acteurs se sont joints à lui pour alimenter cette narration.

Il serait “temps de construire” effectivement et la Silicon Valley en a les moyens techniques et financiers. Oui mais construire quoi et comment et pour qui… ? Car on peut se demander si cette vision apportera réellement une nouvelle terminologie, de nouvelles idéologies, un nouveau cadrage. Et si c’est le cas, de quelle nature ?

Est-ce que, plus que d’une nouvelle narration, la Silicon Valley n’aurait pas besoin de définir un système de valeurs plus ciblé et précis dans ses évaluations de la façon dont les technologies se recoupent avec la vie politique, économique et sociale…
Car dans une baie où les échos des idées libertariennes résonnent plus fort qu’ailleurs on peut se demander si c’est à eux que nous souhaitons confier la construction de notre futur.

Pour lire le manifeste : https://lnkd.in/ebYT2YP
A lire l’article d’Anne Wiener dans The New Yorker
https://lnkd.in/eaMG4Jd